Rhone Alpes et ses départements

Partage d'information à propos de Rhone Alpes et ses départements

Rhone Alpes et ses départements

oulala

Un peu d'histoire en Rhône-Alpes


Les Allobroges et leurs voisins ont eu premièrement un nom Celtes et se sont aidés à le rendre si illustre que les Grecs l'on donné depuis indifféremment à toutes les nations de l'occident de la région.
Auguste ayant organisées les Gaules au sein de l'empire romain et achevé ce grand ouvrage que Jules César avait si heureusement commencé, divisa la Gaule celtique en deux provinces : la Gaule lyonnaise et la Gaule narbonnaise plus anciennement conquise. Il en détacha même quelques peuples qui habitaient entre la Garonne et la Loire, pour former la Gaule aquitaine, et d'autres au Nord pour former la Gaule belgique.
Pendant les quatre siècles et demi qui vont de la mort d'Auguste à l'établissement définitif des Barbares, le pays des Allobroges se transforma rapidement. La domination romaine devint civilisatrice, avec les colonies de Lugdunum et de Vienne, qui s'embellirent et s'agrandirent, les vestiges sont encore là pour en témoigner. De nombreuses voies furent construites pour sillonner le pays. La cité de Vienne était reliée à Cularo (Grenoble) par une route qui passait par Moirans, cette voie se poursuivait jusqu'à Milan.

Les départements en Rhône-Alpes :
01 -L'histoire de l'Ain en bref

Le département de l'Ain a été l'un des 83 départements créés à la Révolution française, le 4 mars 1790, en application de la loi du 22 décembre 1789, à partir de quatre provinces : la Bresse, le Bugey, la Dombes, le pays de Gex et d'une partie de la province de Franc-Lyonnais. La Bresse, le Bugey et le pays de Gex étaient administrés selon les coutumes de la Bourgogne depuis leur cession par les ducs de Savoie à la France en 1601.
Le pays de Gex en fut séparé de 1798 à 1814 quand fut créé le département du Léman. Six communes du sud-ouest du département, dans la banlieue lyonnaise ont été rattachées au Rhône en 1967 lors de la création de la Communauté urbaine de Lyon

07 - L'histoire de l'Ardèche en bref

L'Ardèche est bordée par la vallée du Rhône sur sa façade est, qui a toujours été en contact avec les mouvements de ce grand axe de communication, même si ses montagnes l'ont protégée. L'installation des hommes préhistoriques dans le département remonte environ à -30 000 ans. De nombreuses traces subsistent encore, notamment dans le sud du département (Grotte Chauvet, dolmens, menhirs, etc.).
Durant l'Antiquité, les romains y trouvent un peuple (les Helviens) prêt à s'allier avec eux, et ils fondent plusieurs sites (notamment Alba-la-Romaine). Les Ardéchois commercent alors avec les Grecs et les marchands d'Orient. Après Charlemagne, l'Ardèche passe dans la Lotharingie (domaine de Lothaire Ier). Dans les soubressauts du Moyen Âge, l'Ardèche, alors appelée Vivarais "territoire de Viviers", change plusieurs fois de mains : Royaume de Provence et de Bourgogne, puis Comté de Toulouse, avant de passer à la couronne au XIIIe siècle.
Une grande majorité du Vivarais devient protestant au XVIe siècle. S'ensuit un siècle de guerres de religion, répressions, massacres, etc. Le siège de Privas par Richelieu et Louis XIII a lieu en 1629, et Louis XIV lance la répression des camisards au début du XVIIIe siècle.
La Révolution française n'est pas bien accueillie en Vivarais, qui reste fidèle au roi, et des bandes de Chouans se réfugient dans les montagnes. Le département de l'Ardèche est créé le 4 mars 1790, en application de la loi du 22 décembre 1789, à partir de la province du Vivarais. Le XIXe siècle voit le département se développer, notamment grâce à l'industrie de la soie et de la mine. En 1861, il y a 388 000 habitants dans le département.
L'Ardèche paye un lourd tribut lors des deux guerres mondiales : en 1918 12 000 soldats ne reviennent pas du front, et pendant la Seconde Guerre mondiale, plusieurs résistants prennent le maquis, ce qui provoque arrestations et exécutions, mais accélère également le départ des Allemands

26 - L'histoire de la Drôme

Les limites du département furent plusieurs fois modifiées suite à l'annexion du Comtat Venaissin en 1792 puis de la création du département de Vaucluse en 1793. Les villes de Carpentras et Valréas, notamment, firent partie de la Drôme de façon éphémère. Ces modifications créèrent une enclave de Vaucluse (canton de Valréas) dans la Drôme, la plus grande enclave de ce genre en France.


74 - L'histoire de la Haute-Savoie

Le département de la Haute-Savoie a fait partie jusqu'en 1860 d'un État indépendant constitué et gouverné depuis le XIe siècle par la Maison de Savoie. Cette famille de grands féodaux avait fondé sa puissance sur le contrôle des routes et des cols à travers les Alpes, son association particulièrement avec la maison de Bourgogne, avec la papauté, avec les empereurs germaniques et même avec le royaume de France à qui elle a donné plusieurs de ses fils et de ses filles.
Bloqué à l'ouest par la puissance des rois de France, le comté puis le duché de Savoie, a déplacé son centre d'intérêt vers le Piémont et toute l'Italie du Nord, jusqu'à devenir avec le royaume de Piémont-Sardaigne, l'élément prépondérant de l'unité italienne.
Le département de Haute-Savoie a été créé en 1860, suite au Traité de Turin et après le référendum de rattachement, à partir de la partie nord de la Savoie, rattachée à la France. C'est le dernier grand territoire métropolitain ayant rejoint la France. Elle a cependant gardé de son histoire et de sa position frontalière à la jonction de trois pays, un particularisme local, un patois riche et une fraternité marquée avec le Val d'Aoste et la Suisse romande.
La Haute-Savoie est marquée par une activité sismique particulière et le département est classé en « zone de sismicité non négligeable » pouvant aller jusqu'à la destruction de bâtiments avec des séismes de magnitude 6 sur l'échelle de Richter (voire 6,5 ou même 7).
Aujourd'hui en zone montagneuse, le territoire se trouvait à l'ère secondaire sous la mer dans un vaste golfe. La formation de l'Arc alpin a donc laissé sur son passage plusieurs failles actives. Les Alpes sont une montagne jeune d'un point du vue géologique et continuent leur élévation.

38 - L'histoire de l'Isère

En tant que département, l'Isère a été créée à la Révolution française, le 4 mars 1790 en application de la loi du 22 décembre 1789, à partir d'une partie de l'ancienne province de Dauphiné.
Ses limites avec le département du Rhône furent plusieurs fois modifiées, notamment en 1852 et en 1967, amputant l'Isère qui s'étendait initialement jusqu'à Villeurbanne.
L'isère comporte beaucoup de stations de sports d'hiver, dont l'Alpe d'Huez, Chamrousse station olympique, les Deux Alpes, Villard-de-Lans,Les 7 laux, Autrans célébre pour la Foulée Blanche, ainsi que d'authentiques villages-stations tel que Venosc, Villard-Reculas, La Grave,... Ce département accueille également des festivals de renommée mondiale comme la Coupe Icare, qui est un festival de vol libre, comprenant des parapentistes, parachutistes... Et toute une journée dédiée spécialement à des sauts en costumes plus ou moins farfelus ! Le festival de la magie de l'eau d'olle à Allemont et environ.

42 - L'histoire de la Loire

Le département de la Loire a été créé pendant la Révolution française, en 1793, par démembrement du département de Rhône-et-Loire, et correspond à la province du Forez.
Le département de la Loire fait partie de la région Rhône-Alpes. Il est limitrophe des départements du Rhône, de l'Isère, de l'Ardèche, de la Haute-Loire, du Puy-de-Dôme, de l'Allier et de Saône-et-Loire.
Le département tire son nom de la Loire, fleuve qui le traverse du sud au nord sur plus de 100 km.

69 - L'histoire du Rhône

Le département tire son nom du Rhône, fleuve qui le traverse. La majeure partie du territoire est composé des moyennes montagnes des Monts du Beaujolais au nord, et des Monts du Lyonnais au sud. Elles sont bordées à l'est par la plaine de la Saône, puis, à partir de Lyon, par la vallée du Rhône. À l'est de Lyon, la plaine de l'Est lyonnais forme une excroissance caractéristique.
Le département du Rhône fait partie de la Région Rhône-Alpes. Il est limitrophe des départements de l'Ain, de l'Isère, de la Loire et de Saône-et-Loire.

73 - L'histoire de la Savoie

On considère généralement que la Savoie tire son nom du latin Sapaudia ou Sabaudia, pour désigner un pays couvert de sapins. Faisant longtemps partie des États de Savoie, la Savoie a été occupée plusieurs fois par les Français à partir du XVIe siècle. Intégrée au département du Mont-Blanc de 1792 à 1815 (et partiellement à celui du Léman de 1798 à 1814), elle a été annexée par la France en 1860. L'ancien duché de Savoie a alors donné naissance aux deux départements de la Savoie et de la Haute-Savoie. Moûtiers, capitale de la Tarentaise, n'est plus chef-lieu d'arrondissement depuis la loi du 10 septembre 1926. La Savoie, avec Albertville a organisé les Jeux Olympiques d'hiver de 1992, faisant participer les stations de ski de Tarentaise et du Beaufortain