L'AISNE (02)

Partage d'information à propos de L'AISNE (02)

L'AISNE (02)

oulala

L'histoire de l'Aisne en bref

En 1790, création du département de l’Aisne, avec comme chef-lieu Laon. En 1814, bataille entre Napoléon et les Prussiens à Laon. Chute de l’Empereur.
Le département de l’Aisne fut l’un des trop nombreux témoins de la folie des hommes. Ses terres furent noyées par le sang lors de la bataille du Chemin des Dames, entre septembre 1914 et octobre 1918. Mais l’une des batailles les plus importantes de cette période reste sans doute l’offensive du général Nivelle en 1917. Malheureusement, le Chemin des Dames fut perdu par les poilus, et plusieurs foyers de rébellion virent le jours autour de Soissons. Ce fût le début des mutineries de 1917, dont les meneurs furent exécutés par Pétain, remplaçant de Nivelle.
L'Aisne fut l'un des 83 départements créés en 1790. Il fut constitué de territoires issus de l'Île-de-France (Laonnois, Soissonnais, Noyonnais, Valois) et de la Picardie (Thiérache, Vermandois).

Politique

Mélange de zones rurales et de villes ouvrières, lieu de résidence pour certaines familles travaillant sur Paris et la région Île-de-France, l'Aisne est depuis de longues années un département plutôt orienté vers la gauche, avec un Conseil général à majorité de gauche depuis 1998, ainsi que la majorité des sièges de députés représentant le département à l'Assemblée nationale.
Les petites cités du Nord du département comme Guise, Hirson ou Vervins et la ville cheminote de Tergnier sont des points d'implantation des partis de gauche.

Géographie

L'Aisne est entourée par les départements du Nord, de la Somme, de l'Oise, de la Seine-et-Marne, de la Marne et des Ardennes ainsi que par la Belgique.
Villes principales : Laon (préfecture), Saint-Quentin, Soissons, Château-Thierry, Tergnier, Chauny, Hirson, Villers-Cotterêts, La Fère, Vervins.
Cours d'eau : l'Escaut (qui prend sa source près de Le Catelet), l'Aisne, la Marne, l'Ourcq, la Vesle, la Somme qui prend naissance à Fonsomme, l'Oise, la Serre. Dans le sud du département, on trouve le Surmelin, la Verdonnelle et la Dhuys (déviée dans un aqueduc de 131 km pour alimenter en eau potable Paris depuis le 1er octobre 1865 ainsi que le parc de loisirs de Marne la Vallée, plus récemment).
Canaux : Le département est traversé par de nombreux canaux (Canal de Saint-Quentin, 93 km).

Le département contient deux communautés d'agglomération (la communauté d'agglomération de Saint-Quentin et la communauté d'agglomération du Soissonnais) et 26 communautés de communes

Les principales agglomérations du département

L'Aisne comprend une seule ville moyenne (Saint-Quentin) et trois petites villes (Laon, Soissons et Château-Thierry), auxquelles on peut ajouter l'ensemble formé par Chauny et Tergnier. Mais, il y a encore beaucoup d'autres agglomérations de caractère urbain, car l'Aisne était densément peuplé avant le XIXe siècle. Les villages sont très nombreux et plutôt petits.
L'Aisne a perdu un peu de sa population dans la seconde moitié du XIXe siècle, en raison de l'exode rural, pourtant limité par le développement industriel du nord du département (Saint-Quentinois, Chaunois, Thiérache).
Très affecté par la Première Guerre mondiale, le département a vu sa population augmenter légèrement pour retrouver à peu près son niveau de 1900. Depuis une trentaine d'années, le déclin industriel a entraîné une stagnation de la population (526 346 habitants en 1968, 535 489 en 1999). Seul le sud-ouest du département, proche de l'agglomération parisienne, connaît encore la croissance démographique.

Langue

• picard au nord
• champenois dans le sud du département
• français d'Île-de-France, au centre et au sud.

Cette coupure linguistique explique sans doute la difficulté pour les habitants du Sud de l'Aisne de s'identifier comme appartenant à la région Picardie.

Gastronomie

• Cuisine rustique. Le nord du département est une zone d'élevage, on y trouve des produits à base de lait de vache comme le maroilles ou la confiture de lait. On trouve également des spécialités typiquement picardes, comme la "ficelle", sorte de crêpe roulée additionnée de fromage fondu, béchamelle, jambon et champignons. Le foie gras est un produit développé en Thiérache, il est de qualité.
• La culture de fruits rouges (fraises) commence à s'y développer.
• Des événements rythment l'actualité gastronomique du département : Foires aux fromages (La Capelle), au boudin (Saint-Quentin). Les dégustations sur les brocantes et marchés, sont de nombreuses occasions de découvrir des produits locaux dans une ambiance traditionnelle.
• Dans le sud, on trouvera les haricots de Soissons, certains champagnes produits dans la région de Château-Thierry qui sont au même titre que le maroilles reconnus par une appellation d'origine contrôlée (A.O.C.).
• Le cidre de Thiérache et son eau de vie, la fabrication de la bière (surtout artisanale) donnent au département de l'Aisne une réelle identité.
• Des élevages d'abeilles importants permettent de découvrir les saveurs du miel, de l'hydromel, du pain d'épices, du vinaigre aux cesses…

Personnalités liées à l'Aisne
. Achille Jacopin est un sculpteur né en 1874 et mort en 1958 à Château-Thierry
• Paul et Camille Claudel sont natifs du Tardenois.
• Jean de la Fontaine natif de Chateau-Thierry.
• Alexandre Dumas natif de Villers-Cotterêts.
• Jean Racine natif de La Ferté-Milon
• Antoine Nicolas de Condorcet natif de Ribemont.
• Maurice Quentin de la Tour.
• François-Noël Babeuf dit Gracchus Babeuf natif de Saint-Quentin (1760/1797)
• Henri Matisse, peintre, originaire de Bohain-en-Vermandois.

Tourisme

Le tourisme fluvial concerne en partie le canal de Saint-Quentin avec son touage électrique et ses deux tunnels (Lesdins et Riqueval / Vendhuile).
En 2007 une grande infrastructure d'hébergement touristique, Center Parcs s'est implanté sur le lac de l'Ailette, à deux pas de nombreux points touristiques comme la cathédrale de Laon, le chemin des dames et le château de Coucy.