La Lorraine

Partage d'information à propos de La Lorraine

La Lorraine

oulala

Un peu d'histoire en Lorraine
La Lorraine est un vestige du royaume créé pour le carolingien Lothaire Ier, la Lotharingie, alors que ses frères recevaient les Francies occidentale (France) et orientale (Germanie). Lorsque le royaume Lorrain disparaît, ses deux voisins ne tardent pas à le convoiter.
Au travers du Saint Empire romain germanique, qui en prend le contrôle dans un premier temps, en effet le Duché de Lorraine est vassal du Saint-Empire Romain, mais le Duché est influencé culturellement par la France (la frontière linguistique traversant l'est du Duché de Lorraine, il est de ce fait francophone). Le Duché était également convointé par les Bourguignons principalement sous Charles le Téméraire, décédé lors de la bataille de Nancy en 1477.
Au fil des siècles, le royaume de France n'aura de cesse de grignoter le contrôle de ce territoire, en commençant par les Trois-Évêchés (Metz, Toul, Verdun) acquis par Henri II.
L'empereur Charles VI acheta l'acceptation par la France de la Pragmatique sanction contre le Duché de Lorraine. Celle-ci serait remise au Roi déchu de Pologne, Stanislaw Leszczynski, beau-père de Louis XV qui épousera sa fille Marie Lesczynska, et, à sa mort, à la France, ce qui arriva en 1766.
Malgré d'ultimes vicissitudes, en 1870 et 1940, la Lorraine est profondément intégrée à la France (« Ils n'auront pas l'Alsace et la Lorraine »).

Les départements en Lorraine

La Meurthe-et-Moselle 54

Le département de Meurthe-et-Moselle fut créé le 7 septembre 1871, à partir des territoires des départements de la Meurthe et de la Moselle que le traité de Francfort avait laissé à la France. Les arrondissements de Lunéville, Nancy et Toul étaient restés Français et demeuraient partie intégrante de la Meurthe-et-Moselle, tandis que la partie issue de la Moselle forma l'arrondissement de Briey. Les arrondissements de Château-Salins et de Sarrebourg furent quant à eux annexés par l'Allemagne.
La limite actuelle entre les départements de Meurthe-et-Moselle et de la Moselle correspond précisément à la frontière franco-allemande entre 1871 et 1919.
La seule modification intervenue dans les limites du département, fut par la suite le rattachement en 1997 de la petite commune de Han-devant-Pierrepont, qui appartenait auparavant à la Meuse.
Le département de Meurthe-et-Moselle fait partie de la Région Lorraine. Il est entouré par les départements de la Meuse, des Vosges, du Bas-Rhin et de la Moselle et sa frontière nord jouxte le Luxembourg et la Belgique.
Remodelé par les guerres franco-allemandes, le département a une forme étrange: ses dimension sont de 130 km du nord au sud, et entre 7 et 103 km d'est en ouest. Avant la tempête de 1999, plus d'un tiers du département était recouvert de forêts.
Issue de la guerre de 1871, la limite actuelle entre Meurthe-et-Moselle et Moselle ne marque pas une réelle frontière culturelle et les habitants des deux départements, hors quelques enjeux d'aménagement du territoire ou lors de rencontres sportives, se reconnaissent comme faisant partie du même ensemble. La ville de Nancy est généralement reconnue comme la capitale culturelle de la région, alors que sa voisine mosellane Metz en est le pôle administratif

La Meuse 55

La Meuse fut l'un des 83 départements créés à la Révolution française, le 4 mars 1790 en application de la loi du 22 décembre 1789, à partir de la partie la plus occidentale de la province de Lorraine.
Ce département n'a presque pas varié dans ses limites depuis sa création. On peut cependant citer le cas de la petite commune de Han-devant-Pierrepont, qui en a été détachée en 1997 pour être rattachée au département de Meurthe-et-Moselle.
La Meuse fut l'un des principaux théâtres des combats de la Première Guerre mondiale, particulièrement à Verdun en 1916 (bataille de Verdun)
La Meuse est un département plein de richesses gastronomiques. Ainsi, Verdun est la capitale de la dragée, présente dans la France entière aux mariages ou aux baptèmes. Bar-le-Duc est spécialisée dans les confitures (notamment la confiture de groseilles épépinée à la plume d'oie) alors que Stenay est plutôt bière avec son musée européen de la bière. Et enfin, qui n'a jamais un jour mangé des madeleines de Commercy ? Les côtes de Meuse, où sont cultivées certaines des mirabelles de Lorraine, produisent aussi de l'eau de vie de mirabelle et du vin gris des Côtes de Meuse.
Un réel effort de développement du tourisme a été fait par le Conseil Général du département, principalement dans le domaine du tourisme vert et celui de la valorisation du patrimoine historique. Les commémorations de la Première Guerre mondiale feront de la région de Verdun un but de visite pour des amateurs d'histoire tant européens qu'américains

La Moselle 57

La Moselle fut l'un des 83 départements créés à la Révolution française, le 4 mars 1790 en application de la loi du 22 décembre 1789, à partir de la partie nord de la province de Lorraine, et connut diverses rectifications de frontière jusqu'en 1815. Les villes de Sarrebruck et Sarrelouis, aujourd'hui allemandes, en firent partie de façon éphémère. Le département était alors divisé en 4 arrondissements: Metz (chef-lieu du département), Briey, Sarreguemines et Thionville.
Ce département disparut le 18 mai 1871, suite au traité de Francfort par lequel l'Allemagne en annexait la plus grande partie, ainsi qu'une partie du département de la Meurthe. Seul l'extrême ouest de la Moselle resta français, et fut intégré au nouveau département de Meurthe-et-Moselle, formant l'actuel arrondissement de Briey. Les territoires devenus allemands comprenaient non seulement la partie germanophone de la Lorraine, avec Boulay, Sarreguemines et Sarrebourg, mais encore des régions où l'on avait toujours parlé français, comme Metz et Château-Salins. Le tout formant un Bezirk, dont le chef-lieu était Metz.
Quand, en 1919, le traité de Versailles eut rendu à la France les territoires lorrains perdus, on ne reconsitua pas les anciens départements, mais le Bezirk de Metz devint le département de la Moselle, avec les (arrondissements de Boulay-Moselle, Forbach, Metz, Sarreguemines et Thionville) et une partie de l'ancienne Meurthe (arrondissements de Château-Salins et Sarrebourg). Le département de Meurthe-et-Moselle resta lui aussi inchangé.
Au cours de la Seconde Guerre mondiale, après l'armistice du 22 juin 1940, la Moselle fut à nouveau annexée par l'Allemagne. Elle fut intégrée au Gau Westmark (Marche de l'Ouest) avec la Sarre et le Palatinat. Mais l'importance de la population francophone amena le Gauleiter Bürckel à procéder à des expulsions massives de tous les éléments qui ne lui semblaient pas sûrs, sans tenir compte des critères raciaux, au contraire de son collège Wagner, en charge du Gau Baden-Elsass, qui répugnait à remettre ainsi à l'ennemi «le précieux sang germanique». Apparemment moins bien traités que les Alsaciens, les Lorrains expulsés se félicitèrent de leur destin quand, en 1942, les Alsaciens-Lorrains restés au pays furent soumis à l'incorporation de force.
La Moselle fut libérée par l'armée américaine en 1944 pour sa plus grande partie, mais certains villages ne furent libérés que beaucoup plus tardivement (jusqu'en mars 1945).
Suite l'annexion de 1871, le département de la Moselle (tout comme les départements alsaciens) est encore aujourd'hui sous régime concordataire

Les Vosges 88

Occupant le sud de la province de Lorraine et quelques communes de Champagne et de Franche-Comté, le département des Vosges fut l'un des 83 départements créés à la Révolution française le 4 mars 1790, en application de la loi du 22 décembre 1789.
En 1793, la principauté de Salm, enclave étrangère centrée à Senones, opta pour son rattachement à la France après le départ de ses princes. En 1795, la région de Schirmeck, d'abord incluse dans le Bas-Rhin, fut rattachée aux Vosges.
En 1871, par le traité de Francfort, l'Allemagne annexa une petite partie des Vosges : le canton de Schirmeck et la moitié du canton de Saales, qui font depuis partie de l'Alsace. Les communes du canton de Saales restées françaises formèrent un nouveau canton, avec Provenchères-sur-Fave comme chef-lieu. Les territoires ainsi perdus furent rendus à la France par le traité de Versailles en 1919, mais restèrent alsaciens, rattachés au Bas-Rhin.
Le département des Vosges fait partie de la région Lorraine, il est entouré par les départements de la Meuse et de la Meurthe-et-Moselle au nord, du Bas-Rhin et du Haut-Rhin à l'est, du Territoire de Belfort et de la Haute-Saône au sud, et de la Haute-Marne à l'ouest.
Le département a la particularité d'être à cheval sur trois bassins fluviaux : celui du Rhin avec la Moselle et ses affluents, dont la Vologne et la Meurthe, celui du Rhône par la Saône, et celui de la Meuse qui draine l'extrême-ouest où elle reçoit le Vair.
On peut distinguer deux moitiés disparates de part et d'autre d'Épinal. L'ouest du département, comprenant la Vôge et le Xaintois, est une région de collines avec un couvert de feuillus. L'est, tantôt granitique, tantôt gréseux, est plus élevé et couvert de forêts de résineux. La partie la plus élevée est incluse dans le parc régional des Ballons.