FICHE D'IDENTITE de la Région Auvergne

Partage d'information à propos de FICHE D'IDENTITE de la Région Auvergne

FICHE D'IDENTITE de la Région Auvergne

logsko

L'AUVERGNE

Cliquer sur la carte pour l'agrandir

auvergne_complete.png


I - Condensé d’histoire de l’Auvergne … en trois époques clés

Le pays des Arvernes

L'Auvergne doit son nom au peuple gaulois des Arvernes. Vercingétorix est le roi d’une puissante confédération au moment de la conquête des Gaules de César (il réussit en 53 - 52 av. J.-C. l'alliance de toutes les tribus celtes sans exception, en obtenant des "otages" de chacune d’elles -fils ou filles de rois- garants de leur fidélité et de leur alliance).

Les fouilles archéologiques récentes tendent à penser que la capitales des Arvernes aurait été située entre Gergovie, Corent, Aulnat et plusieurs autres sites significatifs dans un périmètre de 35 km, laissant extrapoler une population centrale de prêt de 150 000 habitants et de plus de 400 000 pour le territoire contrôlé par les Arvernes, alliés des Cadurques (Cahors).

Les Arvernes étaient la tribu la plus riche de la Gaule antique du fait :
• de son relief montagneux qui en faisait un véritable « coffre-fort », hors d'atteinte des différents envahisseurs ;
• de nombreuses mines d'or, d'argent et de métaux précieux (exploitées depuis 400 av. J.-C. au minimum) ;
• de ses pâturages de Hautes-Terres auxquels les seigneurs confiaient de nombreux troupeaux ;
• de la maîtrise de la métallurgie et d'un artisanat complexe (Dans la Guerre des Gaules de César, Vercingétorix est décrit avec « une grande armure faite de nombreuses pièces d'argent assemblées et reflétant le soleil ») ; en particulier du travail du cuivre ;
• de la frappe de monnaies propres et de forts échanges avec les tribus et régions voisines ;
• de la maîtrise de la céramique (ateliers à Lezoux pour ne citer que les plus importants) ;
• de leurs victoires sur des tribus voisines (Éduens notamment) voire vassalisées.

Un des hauts faits historiques d'Auvergne est la bataille de Gergovie ; village situé en pied du plateau du même nom, à 12 km au sud ouest de Clermont-Ferrand (interprétation faite des écrits de César … sans preuve tangible !). Vercingétorix y battit Jules César en 52 av. J.-C., avant de le poursuivre, avec ses troupes, jusqu’en Bourgogne.
La victoire romaine d’Alésia (Alise-Sainte-Reine) signe la défaite de Vercingétorix et l’éclatement de la confédération. Elle conduira à l'emprisonnement (et à l’assassinat ?) de Vercingétorix à Rome et à la création de la ville d'Augusto Nemetum (ancêtre de Clermont-Ferrand). On y a retrouvé récemment le pied de 60 cm d'une statue monumentale de 4,50 m, représentant probablement un dieu ou empereur romain (période gallo romaine).

L'Auvergne féodale

Au VIIe siècle, Francs et Aquitains se disputent l’Auvergne. Conquise par les Carolingiens, elle est intégrée un temps au royaume d'Aquitaine. Les comtes d'Auvergne, les Guilhemides vont lentement acquérir leur autonomie. Mais au Xe siècle, l'Auvergne fait l'objet de la rivalité entre les comtes de Poitiers et de Toulouse.

Le comté d'Auvergne couvre au Moyen Âge les actuels départements du Puy-de-Dôme et du Cantal ainsi que le petit tiers nord-occidental de la Haute-Loire avec le canton de Brioude.

L’Auvergne connaît un régime féodal synonyme d’émiettement du pouvoir politique. L’évêque de Clermont soustrait sa ville à l’autorité des comtes qui dès lors favorisent le développement de la ville de Montferrand toute proche. Une usurpation ultérieure du pouvoir comtal aboutit à la création, par le comte légitime dépossédé, d’un Dauphiné d’Auvergne … indépendant du comté d’Auvergne !

Néanmoins le pouvoir royal intervient cependant très tôt dans la région. Philippe Auguste rattache ainsi la plus grande partie du comté d’Auvergne au domaine royal. La terre royale d’Auvergne prend alors la ville de Riom (au nord ouest de Clermont-Ferrand) pour centre administratif.

Dans le giron de la famille capétienne, l’Auvergne est confiée à Alphonse de Poitiers … pour devenir un duché donné en apanage à Jean 1er de Berry en 1360 … qui l’apporte par sa fille aux ducs de Bourbon (princes de sang bien intégrés dans l’entourage royal).
Les ducs de Bourbon acquièrent par mariage le Dauphiné d’Auvergne. Tous leurs domaines sont finalement confisqués par François 1er en 1527.

Si Philippe Auguste n’avait pas pu soumettre complètement la région, puisque le comte d’Auvergne s’était maintenu à Vic-le-comte, Catherine de Médicis, reine de France hérite par sa mère du dernier réduit du comté, ce qui permet l’intégration au domaine royal de ce dernier fief féodal en plein cœur de l’Auvergne.

En 1665, Louis XIV instaure un tribunal d'exception temporaire, les Grands jours d'Auvergne, ce qui donne encore l'occasion de condamner un certain nombre d'abus commis par les nobliaux de la région.

L'époque moderne

C’est en 1790 que la province historique disparaît comme entité administrative.

A partir de la Quatrième République, la France se dote de nouvelles structures intermédiaires entre l'échelon départemental et l'échelon national, qui deviennent officiellement des régions à partir de 1972.

La région administrative Auvergne, plus grande que l'ancienne province, est alors constituée des quatre départements situés directement dans la zone d'influence économique de la capitale régionale Clermont-Ferrand : l'Allier, le Cantal, la Haute-Loire et le Puy-de-Dôme.

Clermont-Ferrand vue du parc Montjuzet
Clermont-Ferrand vue du Parc Montjuzet.jpg


Le département du Cantal et une partie du Puy-de-Dôme correspondent à l'ancienne province de la Haute-Auvergne. Le département de l'Allier correspond quand à lui approximativement à la province historique du Bourbonnais. La Haute-Loire inclut le Velay de l'ancienne province du Languedoc. La région recouvre également une partie des terres du Lyonnais (confins Puy de Dôme / Haute Loire / Loire).

A noter que pendant la Seconde Guerre mondiale, la ville de Vichy (Allier) fut le siège du gouvernement de l'État français.


II - Concentré de géographie : une région aux reliefs prégnants

On l’a vu plus haut, la région administrative Auvergne couvre les quatre départements de l'Allier au Nord, du Puy-de-Dôme au centre, du Cantal au Sud-ouest et de la Haute-Loire au Sud-est.

L'Auvergne historique telle qu'elle se présentait au XVIIIe siècle correspond à peu près à une zone couvrant les départements du Cantal, du Puy-de-Dôme, une petite partie du département de Haute-Loire ainsi que le sud de l'Allier. Toutefois le territoire de la cité des Arvernes allait jusqu'aux portes des villes actuelles de Montluçon et Moulins. La cité des vellavis (actuel Velay) était cliente des Arvernes. La région actuelle, polarisée par la capitale régionale Clermont-Ferrand correspond donc à des réalités historiques très anciennes.

466px-Pays_d%27Auvergne_map-fr.svg.png


La majeure partie de la région d'Auvergne (exception faire du nord Allier) est couverte par le Massif central, massif hercynien datant de la fin de l'ère primaire qui s'étire sur presque un sixième de la surface totale de la France.

C'est un plateau élevé (pénéplaine) entrecoupé de profondes vallées. Un épisode volcanique est intervenu au tertiaire et au quaternaire. Les volcans les plus récents ont moins de 8000 ans et forment un ensemble appelé Chaîne des Puys. Le nord de la région (Allier) est un pays de collines. Le point culminant de l'Auvergne, 1886 m, se situe au Puy de Sancy dans le massif des Monts Dore.

Région essentiellement montagneuse, l'Auvergne est de ce fait longtemps restée et reste encore à l'écart des principaux axes de communication « historiques » nationaux que sont le couloir rhodanien ou le littoral Atlantique. Cet enclavement – relatif – persiste encore aujourd'hui, malgré la réalisation d'infrastructures de communication irriguant la région (croix autoroutière achevée, liaisons ferroviaires performantes sur Lyon et Paris, aéroport Clermont Auvergne …).


III - L’économie régionale : des grands groupes et un tissu de PME PMI pour une économie diversifiée

PME : Petites et Moyennes Entreprises / PMI : Petites et Moyennes Industries

L’Auvergne a développé de nombreux « champions nationaux et internationaux », tels que Michelin et Limagrain (semences) pour ne citer que les grands groupes, ou encore Centre-France-La Montagne (groupe de presse quotidienne régionale qui couvre jusqu’en région Centre), Danone (eaux minérales de Volvic … ) et de nombreuses PME dynamiques autour des deux universités et de grandes écoles (ingénieurs, médecins et école de commerce).

La plupart de ces champions exportent plus de 75% de leur production dans le monde entier.

Si le groupe Michelin est très présent (tant au sens propre qu’au figuré), l’Auvergne compte aussi un tissu diversifié d’industries, majeures dans l’activité régionale, nationale et internationale : métallurgiques (Aubert et Duval), mécaniques, pharmaceutiques (MSD-Chibret), agroalimentaires (branches eaux minérales, produits laitiers, carnés … ), fromages (nombreuses AOC), eaux minérales (Mont Dore, Volvic pour ne citer que les principales).

L'Auvergne est également l'un des premiers pôles de recherche en France dans les domaines de la chimie, des pneumatiques, de l'acier, des sciences médicales et pharmaceutiques, dans la recherche agronomique (INRA), la mécanique (IFMA), dans les biotechnologies, la sismologie, la moyenne montagne (CERAMAC) ...

La région est aussi une importante région d'élevage orienté vers la production laitière, berceau des races bovines Salers et Aubrac. Elle est une région importante pour la production de fromages AOC avec cinq spécialités : Bleu d'Auvergne, Cantal Entre-deux, Cantal Jeune, Fourme d'Ambert, Salers, Saint-Nectaire. Elle produit ainsi prêt du quart de la production française de fromages AOC. On fabrique également sur le territoire de l'Auvergne les fromages de Roquefort et du Bleu des Causses.

Il faut également citer la production de lentilles vertes du Puy (appellation AOC) sur les plateaux du Velay en Haute-Loire.

Dans l'Allier, c'est plutôt un élevage orienté vers la production de viande. L'Auvergne organise chaque année en octobre le « sommet de l'élevage » à Cournon-d'Auvergne, première manifestation de ce type en Europe.

Les parties basses que sont essentiellement le département de l'Allier et la Limagne pratiquent les grandes cultures : céréales (blé, orge, maïs), oléagineux (colza, tournesol) et betteraves sucrières. C'est d'ailleurs à Clermont Ferrand, que se situe l'usine française de transformation de betteraves la plus méridionale (Bourdon).

A noter, dans le nord de l'Allier, que la forêt de Tronçais (10 400 ha) est aussi une curiosité touristique. Haute futaie de chênes, créée à l'époque de Colbert pour les besoins de la marine, elle fournit aujourd'hui le bois qui est notamment utilisé pour la fabrication des tonneaux des grands crus. Elle est une des plus grandes et plus ancienne forêts exploitée d'Europe.

Enfin, la commune de Chappes, près de Clermont-Ferrand, accueille le siège social du quatrième plus grand semencier mondial : Limagrain. Cette société dispose d'un réseau de recherche composé de 50 stations de sélection, sept laboratoires de biotechnologie et trois laboratoires de recherche sur les ingrédients, ce qui en fait, avec l'INRA et Michelin, l'un des principaux pôles de recherche de la région, avec des dépenses de Recherche et développement de 60 millions d’euros par an.


IV - Le Tourisme : l'autre moteur de l’économie et de l’attractivité régionale

Le tourisme vert se développe, au sein des Parcs naturels régionaux des Volcans d'Auvergne et du Livradois Forez et autour de sites exceptionnels comme le Puy de Dôme (récemment classé Grand Site de France), ou encore le massif du Sancy et les monts du Cantal (Puy Mary, Plomb du Cantal).

Massifs volcaniques du nord au sud de l'Auvergne :

Chaine des Puys
Chaine des Puys.jpg

Massif du Sancy
Massif du Sancy.jpg

Massif cantalien
Massif cantalien.jpg



Entre autres parcs de loisirs on citera, pour les principaux, Vulcania (parc de loisirs centré sur le volcanisme – Ouest de Clermont-Ferrand) et Le Pal (parc d’attractions qui combine les équipements d'un parc de loisirs et d'un grand parc animalier – Allier Dompierre sur Besbre).

Vulcania - Accès par "Le cone volcanique" (vu de l'intérieur)
Vulcania - Le cone.jpg
Vulcania - Le cone.jpg (4.71 Kio) Vu 36 fois


La région compte plusieurs stations de ski dont les principales sont Super Lioran (Cantal), Super-Besse et Le Mont-Dore (massif du Sancy). L'Auvergne dispose également de plusieurs domaines de ski de fond (Guéry, Pailherols dans le Carladès …).

Ne pas oublier "L'Aventure Michelin", espace patrimonial de la marque inauguré le 23 janvier 2009 par Michel Rollier, co-gérant de Michelin et situé sur le site historique de Cataroux à Clermont-Ferrand, où les visiteurs peuvent découvrir sur les 2000 m² l'histoire du Groupe, de ses Hommes et de ses innovations.

Enfin, l'Auvergne bénéficie de sources abondantes et riches en sels minéraux, dont plusieurs sont commercialisées. La plus connue d'entre elles est à Volvic, dont la marque éponyme appuie notamment sa stratégie publicitaire sur le patrimoine géologique de la région.

La ville de Vichy, sous l'impulsion de Napoléon III est devenue à partir du milieu du XIXe siècle « la Reine des villes d'eaux ». Elle reste le maillon fort du thermalisme, avec Royat. Toutes ces stations thermales (comme celles de La Bourboule, du Mont Dore, et de l’Allier) représentent des centres touristiques régionaux d'importance par le développement d’activités ludiques annexes.

Sources documentaires : Publications de l'Université Clermont II / Wiquipedia / Encyclopédies (Quillet, Larousse) / recherches personnelles - Clichés : sites internet ORT - Vulcania - Ville de Clermont-Fd

Loglog